Les SuperZeros du PS. Suivez chaque jour les aventures fantastiques du parti socialiste

Accueil > Ze Story > Mélenchon n’a décidément aucun humour !

Mélenchon n’a décidément aucun humour !

vendredi 8 juillet 2011, par Samuel Lafont

Dimanche 3 juillet, alors que le TGV Nîmes - Paris a, pour changer, 2 heures de retard, Jean-Luc Mélenchon attend son train dans un petit café à proximité de la gare de Nîmes. C’est là que des militants de l’UNI l’abordent pour lui offrir une affiche des SuperZéros sur laquelle Mélenchien figure...

Ni une, ni deux, les insultes pleuvent : "c’est l’extrême-droite ça, c’est l’extrême-droite !". Les militants ne manquent alors pas de lui rappeler que cette qualification conviendrait sans doute mieux à son organisation politique. Antipathique au possible, il décide finalement de ne pas garder l’affiche (malpoli !), prétextant qu’elle n’était "pas très sympa pour lui" !

Par miracle le train arrive avec 15 minutes d’avance - enfin 15 minutes par rapport aux 2 heures de retard, de quoi laisser sur le quai ceux qui auront préféré attendre ailleurs que dans les saunas de la SNCF. Mélenchon, qui n’a de cesse de répéter #placeaupeuple sur le Twitter dont The Incroyable Martine a horreur, décide de joindre l’acte à la parole : il laisse véritablement "la place au peuple" en seconde...pour se la couler douce en 1ère classe !