Les SuperZeros du PS. Suivez chaque jour les aventures fantastiques du parti socialiste

Accueil > Ze Story > Hollande est lié par un accord avec des indépendantistes

Hollande est lié par un accord avec des indépendantistes

vendredi 2 mars 2012, par Olivier

Hier à Bayonne, plusieurs élus du Parti socialiste se sont alliés à des indépendantistes basques pour perturber, avec violence, la visite du Président de la République.

Le PS est vraiment prêt à sacrifier l’unité de la France pour satisfaire l’appétit de leurs petits amis indépendantistes, en espérant ainsi gagner quelques voix.

Rappelons qu’en 2004, c’est François Hollande, alors premier secrétaire du Parti socialiste, qui est à l’origine de la signature d’une convention de partenariat entre le Parti socialiste et Tavini Huiraatira, le parti indépendantiste polynésien d’Oscar Temaru. Cet accord a été renouvelé le 27 janvier 2011. Il affirme en préambule que "le Parti socialiste soutiendra les efforts du Tavini visant à mettre un terme à la politique néo-coloniale (Sic)" menée par l’Etat français.

La convention stipule que "le Parti socialiste reconnaît le groupe Tavini comme son partenaire privilégié en Polynésie française et que le groupe Tavini s’associe pleinement à l’action nationale et internationale conduite par le Parti socialiste".

L’article 2 annonce clairement la couleur :" le Parti socialiste s’engage à défendre ces objectifs et propositions [celles proposées par les indépendantistes de TAVINI] auprès du Gouvernement, dans les Assemblées parlementaires (Assemblée nationale, Sénat, Parlement Européen) et au Conseil économique et social."
Par ce texte, le PS s’est engagé à être la courroie de transmission des indépendantistes dans toutes nos instances nationales, et, comme dans tout mariage, le PS a également promis une belle dote. L’article 7 de cette convention prévoit, en effet, un avenant financier pour déterminer l’aide apportée par le PS aux indépendantistes.

Quand on sait que le Parti socialiste s’est engagé à accorder le droit de vote aux étrangers résidant en France, et qu’il soutient la politique et le parti d’Oscar Temaru, le leader indépendantiste polynésien qui refuse que les métropolitains résidant en Polynésie (même de longue date) puissent voter lors des prochaines consultations sur l’avenir de la Polynésie, on ne peut que constater que pour le PS, il y a, en toutes choses, deux poids deux mesures !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.