Les SuperZeros du PS. Suivez chaque jour les aventures fantastiques du parti socialiste

Accueil > Ze Story > Accident nucléaire - Flamby-Hollande explose

Accident nucléaire - Flamby-Hollande explose

mercredi 23 novembre 2011, par Olivier

L’accord conclu entre les verts et le PS qui se résume en un cynique échange de places aux législatives contre des fermetures de centrales nucléaires aura fait une première victime : François Hollande.

Sa côte de popularité s’est effondrée. En moins d’un mois, il a perdu presque toute l’avance qu’il avait sur Nicolas Sarkozy au premier tour de l’élection présidentielle. L’écart entre les deux hommes s’est réduit de 15 points. Mi octobre, François Hollande était encore crédité de 39 % des suffrages contre 24 % à Nicolas Sarkozy, mi novembre, François Hollande avec 30 % des voix est talonné par le président à 29 % des voix. )

Après la gauche caviar, la gauche caviarde...

Au delà, du cynisme totalement assumé par les lieutenants de François Hollande, la signature de cet accord aura surtout montré que la parole de François Hollande et du PS ne vaut pas grand chose. Il aura suffit de quelques coups de téléphone, pour que le PS caviarde l’accord qu’ils avaient pourtant conclu avec les verts, en escamotant un paragraphe entier du texte.

Les retombés de cet accord nucléaire font aussi des victimes chez les verts

De retour dans la campagne, Eva Joly a critiqué les méthodes qui ont abouti à cet accord, en déclarant notamment qu’elle avait pris du recul durant quelques jours suite à une "situation qui était pour moi insupportable », jugeant « inacceptable » qu’Areva obtienne du PS « qu’on biffe un paragraphe ». (le Parisien)

Pour Eva Joly, « il pèse désormais sur les socialistes le soupçon d’être du bois dont on fait les marionnettes ».Le figaro

Ces propos n’ont pas plu au PS dont certains ténors ont décidé de mettre la pression sur la candidate verte pour qu’elle taise ses désaccords en faisant pression sur son entourage et sur les cadres d’Europe Ecologie Les Verts (EEVL). Rappelons au passage que l’accord entre les verts et le PS est également une affaire de gros sous (Marianne).

Alors entre conviction et marchandage, certains ont d’ores-et-déjà choisi. Yannick Jadot, porte parole d’Eva Joly, vient de démissionner de son poste, estimant certainement qu’il n’était pas poli de mordre la main PS qui le nourrit. - Le Figaro.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.