Les SuperZeros du PS. Suivez chaque jour les aventures fantastiques du parti socialiste

Accueil > Presse > Guérini, Aubry, Hollande … Suivez les aventures consternantes des (...)

Guérini, Aubry, Hollande … Suivez les aventures consternantes des SuperZéros.

jeudi 15 septembre 2011, par Olivier

Avec ses petites phrases, ses bassesses et autres croche-pattes, la primaire socialiste tient, d’ores et déjà, toutes ses promesses. Dans un mois, après cette lutte fratricide, le survivant sera désigné candidat à l’élection présidentielle.

Depuis son lancement, le 6 avril, le site lessuperzeros.com suit les déclarations et les aventures des principaux prétendants à l’investiture afin de révéler aux Français leurs véritables visages. La mission pouvait sembler ardue, mais c’était sans compter sur la pugnacité avec laquelle chaque postulant essaie de discréditer ses adversaires.

Comme au ball-trap, Martine Aubry flingue François Hollande « Quand je suis arrivée à la tête du parti,[ …] le PS était un cadavre à la renverse… » ; ce dernier riposte : « C’est une menteuse, on ne peut pas lui faire confiance ». Quant à Ségolène Royal, elle canarde dans tous les sens, dénonçant, Hollande, le candidat de « l’inaction » et Aubry, celle de « l’inexpérience électorale ». Pendant, que tout ce petit monde règle ses comptes, les affaires continuent au PS, de la Pizza-Connection de l’Hérault, à l’affaire Guérini dans les Bouches-du-Rhônes.

Comme il vaut mieux en rire qu’en pleurer, après « Le vrai Jospin » en 2002 et « PaslesRoyal » en 2007 (qui a été consulté par plus de 4 millions de visiteurs uniques), l’UNI propose aux Français de suivre leur nouveau site satirique :Les SuperZéros (http://www.lessuperzeros.com). Ils y retrouveront les aventures de Wonder Ségo, étrange mélange entre Wonder Woman et Bécassine, de François, Super Moyen, Hollande, de The Incroyable Martine, et des frères Guérini.

Depuis quelques jours, la fréquentation du site des SuperZéros explose, preuve que les Français préfèrent les copies satiriques aux tristes originaux.